Time Lapse : mode d’emploi

Contemplons la course des nuages, observons l’épanouissement d’une orchidée ou le déplacement d’une ombre sur l’herbe. De magnifiques vidéos relativement faciles à réaliser pour peu que l’on respecte certaines règles, celles du Time Lapse.

Le Time Lapse est une technique permettant de réaliser une vidéo en accéléré à partir d’une série de photos. Les photos sont prises à un intervalle régulier puis assemblées à une fréquence normale : 24 ou 25 image/seconde.

C’est ce procédé qui permet de filmer la progression de nuages, la croissance d’une plante ou encore la circulation dans une ville.

« The City Limits« , vidéo de Dominic Boudreault

« The unseen Sea », vidéo de Simon Christen

 

Comment réaliser un time lapse.

Voyons comment réaliser un time lapse de base (mais qui va en jeter quand même). Nous verrons par la suite les différentes variantes et les possibilités offertes en combinant d’autres effets (tiltshift, vidéo, rail…)

Mettons nous en situation de filmer la course de nuages dans le ciel. Notre appareil photo, fixe, prendra le même cadre toutes les X secondes pendants Y minutes.

1/Installation de l’appareil photo

Il est important que l’appareil photo ne bouge pas entre les différentes prises de vue. On l’installera sur un tripod stable. Une fois que notre cadre est fait, celui-ci ne doit plus changer.

2/Réglages du cadre

La mise au point et l’exposition doivent être en mode manuel pour garder les mêmes réglages tout au long de l’opération.

Imaginons qu’un gros nuage noir fasse son apparition. Si on laisse faire notre appareil, il va détecter que notre plan (ou une zone majoritaire de l’image) s’assombrit et donc il va compenser en augmentant le diaph. L’image sera tronquée. Les zones d’ombres seront plus claires, mais les zones ensoleillées risquent la surexposition. Donc prenons le pas sur la machine et restons en manuel. Si le nuage assombrit une partie de notre vallée (oui car nous sommes dans une vallée), le rendu restera fidèle.

3/Estimation de l’intervalle

L’installation est prête, il ne reste plus qu’à prendre les photos toutes les X secondes. Facile, mais X, c’est combien ? Tout va dépendre de ce que l’on souhaite capturer.

Plus notre intervalle entre 2 photos sera court, plus la vidéo sera fluide. Au contraire, plus l’intervalle sera long, plus les mouvements seront saccadés. Mais cela va dépendre de la vitesse de déplacement de nos voitures, nuages, plantes. Inutile d’avoir un intervalle de 3 secondes pour filmer la croissance d’un géranium. En généralisant, on peut considérer les intervalles ainsi :

1 à 2 sec Mouvements rapides, Voitures

2 à 5 sec Nuages rapides, foule

10-20sec Nuages plus lents

30 sec Soleil couchant, levant, ombres

10 min-30min Chantier, construction

1h Plante à croissance rapide (contacter votre botaniste préféré)

Bien sûr, tout ceci n’est donné qu’à titre indicatif. Plusieurs essais seront peut-être nécessaires pour un bon rendu.

On peut également se baser sur la formule du « qui peut le plus, peut le moins ». Si on considère après coup que notre intervalle était trop petit, il nous restera la solution d’effacer une image sur 2, 3 ou plus. (Mais cette opération  ne sera pas l’activité la plus démente que aurez fait dans votre vie).

Attention, dans certains cas (photographie de nuit, salle sombre), vous aurez besoin d’un temps d’exposition relativement élevé. Pensez donc à respecter un intervalle supérieur à ce temps d’exposition. (ne prenez pas une deuxième photo avant que la première ne soit terminée). Votre appareil ne vous laissera pas faire, mais cela est à prendre en compte si vous utilisez un intervallomètre qui déclenchera l’appareil seul (voir plus bas).

Autre possibilité : calcul de l’intervalle

Estimons l’intervalle à partir de la durée de la prise de vue et celle de la vidéo finale.

Si vous voulez que votre timelapse rentre dans une vidéo de 2 minutes et pensez que  le cumulus aura traversé votre cadre en 2h30, alors un petit calcul peut vous aider à estimer l’intervalle.

Notons que l’on souhaite avoir une vidéo finale basée à 25 images par seconde. Pour une seconde de vidéo, on aura besoin de 25 photographies.

Si vous voulez un montage de 2 minutes, prévoyez 25 x 60 x 2 = 3000 photos ! Donc pendant les 2h30 de prises de vue, vous aurez 3000 clics à faire.

Soient 3000 photos en 150 minutes ou 9000 secondes.

D’où un intervalles de 9000/3000= 3 secondes !

Prévoyez donc de la place sur votre carte mémoire !

Une petite formule pour aller plus vite dans le calcul :

I = PdV(sec) / (25 x dureeV(sec))

ou encore

I = 2.4 x PdV(min) / dureeV(sec)

avec I, l’intervalle en seconde

PdV, la durée de la prise de vue en secondes (sec) ou minutes (min)

dureeV, la durée de la vidéo finale en secondes.

 

Utilisation d’un intervallomètre.

Il s’agit d’une petite télécommande qui , une fois connectée à votre appareil photo et paramétrée, va prendre les photos automatiquement en respectant l’intervalle choisit…Plutôt confortable ! Une option intervallomètre ou timelapse peut être déjà intégrée dans votre boîtier. Sinon, il est à choisir selon le modèle de votre appareil (pour les reflex d’entrée de gamme). Il vous en coûtera entre 30 et 50€

 

4/Montage de la séquence.

Récupérez vos photos et placez les dans un même dossier. Vous pouvez réalisez votre séquence en utilisant un logiciel de montage quelconque. Différents softs peuvent vous aider à aller plus vite (dont Photoshop). Ils vous demandent de sélectionner le dossier contenant les images et d’entrer la fréquence voulue (25 en général, voire moins si vous le souhaitez). Le programme réalisera le rendu et exportera pour vous votre vidéo time lapse. A lire : Assembler son timelapse facilement avec Photoshop.

Logiciel sur Mac

Voilà, votre vidéo time lapse est prête. N’hésitez pas à nous les monter.

Bons intervalles !!

  1. stephaniestephanie07-20-2012

    Hello,

    J’ai toujours été intéressée par les timelapse. Comme tu parles du nombre de photos à prendre pour faire un montage, je me demandais combien de temps vit un appareil photo. C’est par rapport au nombre de clichés non entre autre? J’ai un canon 550D et faire un timelapse me tente bien 😉

    • RomainRomain07-20-2012

      Bonjour Stephanie,

      La durée de vie de ton appareil peut dépendre de plusieurs facteurs, et en premier lieu des conditions d’utilisation. Mais en considérant que tu fais relativement attention à ton boitier (!), les pannes seront des problèmes mécaniques (obturateur). Ou alors un problème du capteur.
      J’ai lu plusieurs fois qu’un boitier type 550D avait « une durée de vie » donnée de 50 000 prises de vue. Durée de vie de l’obturateur donc. Mais il peut durer 2 fois plus comme rendre l’âme un peu avant !
      C’est sur que pour réaliser un timelapse, plusieurs centaines de photos vont être nécéssaires. Mais le but d’un appareil reste de l’utiliser, non ?
      Je crois également que la fonction « timelapse » n’est pas dispo sur le 550D. Il te faudra trouver une télécommande compatible moyennant une cinquantaine d’euros (à peu prés).
      Si vous avez plus d’info sur la durée de vie de vos boitier…N’hésitez pas !

    • RomainRomain07-21-2012

      Une autre chose maintenant que j’y pense ! Il y a la possibilité de relever le miroir de ton appareil pendant la durée de ton timelapse. Cela permet de preserver un peu le mécanisme.

  2. sachasacha01-11-2013

    Petite question :
    Je suis intéresser de faire un time laps d’un lever de soleil et coucher .
    J’aimerai travail en manuel , et donc pouvoir changer ma vitesse , sans bouger a l appareil photo ( D800 ou autres ) , existe il des programme a distance pour pouvoir changer mon temps de vitesse , mon diaph et autres , pour ne pas toucher a mon appareil afin de ne pas avoir de changements de cadre de mon time laps ?
    Merci de me repondre au plus vite
    Merci pour tes explication en tout cas .

    • RomainRomain01-11-2013

      Bonjour Sacha,

      Il existe une application Android (http://dslrcontroller.com/) qui permet de piloter un Canon depuis une tablette ou un smartphone.
      Il y a aussi le logiciel de Nikon, Camera Control Pro qui va te permettre de gérer tes parametres à distance (mais il est payant).
      Il y a aussi une solution appelé DSLR Camera Remote qui fonctionne depuis un Ipad http://www.ononesoftware.com/products/dslr-camera-remote/, payant.

      Mais à défaut,si tu utilises un bon trépied stable, ton cadre ne devrait pas bouger si tu changes un parametre en prenant tes précautions.

      J’espère avoir répondu avant le coucher du soleil !
      Bon shooting!

  3. kiki02-12-2013

    Pour ma part je conseille de prendre un tripier surtout pour les premières fois car tu es beaucoup plus stable et ça permet de se concentrer plus sur le cadrage que autres choses. Par contre quelle est le meilleur objectif pour réaliser des Tim Laspe ?

  4. RomainRomain02-12-2013

    Tu as raison. Le trépied est même indispensable.
    Il n’y a pas vraiment d’objectif spécifique pour faire du timelapse. Cela va dépendre de ce que tu vas photographier : plan large, profondeur de champs…Pour un timelapse de nuit ou en faible lumière, un objectif avec une grande ouverture sera à privilégier. Les choix sont les même que pour faire une photo unique.

  5. gaga04-24-2013

    Merci pour tous ces conseils pour bien maîtriser le Time Laps.

Leave a Reply