Comprendre la température de couleur

Temperature de Couleur

 

Nous avons vu dans la première partie de ce petit cours sur la balance des blancs  que selon sa source de lumière, un objet n’aura pas la même dominante (sauf pour nos yeux). Cela s’explique simplement par le fait que toutes les sources de lumière n’ont pas la même couleur. Un soleil levant ou une bougie nous donneront une teinte orangée, alors qu’un ciel nuageux nous orientera vers le bleu.

un peu de thermodynamique …

Un objet, quand il est chauffé, change de couleur selon sa température, passant d’une dominante orangée vers le bleue.

Plus la température est basse, plus la dominante tend vers le rouge (couleur chaude). Lorsque la température s’élève, on obtient une dominante dite froide avec une teinte bleutée.

Et c’est un certain Lord Kelvin (rendons à César ce qui appartient à César) qui eut l’idée de comparer les dominantes de couleurs de la lumière avec celle d’un objet étalon (le corps noir) chauffé à différentes températures.

(Un corps noir est non-coloré et en théorie absorbe toute l’énergie électromagnétique qui lui est envoyé…).

Une échelle de couleur

Lord Kelvin a ainsi associé une couleur à la température nécessaire pour obtenir cette dominante. Cette température est indiquée en Kelvin (K). 0 kelvin équivaut à -273°.

Grâce à cette échelle, on peut noter qu’une lumière du jour naturelle correspond à 5500K.

1500 – 2000 K : bougie
2500 – 3500 K : lumière tungstène utilisé dans les habitations
3000 – 4000 K : lever/ coucher de soleil
4000 – 5000 K : lampes néon
5000 – 5500 K : flash électronique
5500 – 6500 K : lumière du jour sans nuages
7000 – 8000 K : ciel nuageux
9000 – 10000 K : ciel très couvert/orageux ou ciel polaire

 

Le camescope est-il au courant de tout ça ?

Faire la balance des blancs, c’est indiquer à notre camescope quelle est la température de couleur de notre lumière.

En lui précisant que notre éclairage se fait à la bougie, il interprète une source lumineuse à 1800/1900K et effectue une correction dans ce sens. En prenant l’exemple du film sur le panda (est-ce pertinent dans ce cas ?), pas de teinte orangée sur son pelage, mais du blanc, sombre certes, mais blanc.

La température de couleur sert donc à caractériser une source lumineuse. Elle est un excellent outil pour paramétrer caméra et appareil photo.

On peut même retrouver cet indice sur l’emballage des ampoules depuis 2010. Demandez à un vendeur une ampoule pour créer une atmosphère 3000 Kelvin ! Histoire d’avoir une ambiance coucher de soleil dans la chambre à coucher…

 

 

 

  1. laurencelaurence08-13-2012

    Il y a aussi le diagramme CIE 1931 (CIE = Commission Internationale de l’Eclairage) qui permet de repérer la température de couleur. C’est très important dans le choix de l’éclairage de la maison. Attention certaine lampe utilise une surcote bleuté qui peut nuire à la vue sur le long terme.

  2. NathanaelNathanael10-14-2012

    Merci, parceque maintenant je remarque que les ampoules dans les supermarchés ont aussi un indicateur de température et je ne voulais pas me retrouver avec une lumière froide de type blanc industriel…

  3. delphindelphin04-21-2013

    oula je connaissais pas du tout ces astuces, ça va bien m’être utile pour réduire ma consommation électrique!

Leave a Reply