De la musique pour ses videos : les options

Photo : Tilen Hrovatic

Nous avons défriché la jungle SDRM, SACEM et droits phonographiques ici. Ce système permet une rétribution juste des droits musicaux mais peut être contraignant, lent et surtout onéreux. Quelles solutions pour une utilisation limitée, semi pro ou même amateure ?

 

Les autres solutions pour « ambiancer » son montage

Revenons sur Terre, oublions une diffusion Tv et Lady Gaga. Pour montrer votre film à un public plus large que le cercle familiale, et en tirer même un profit, il n’est pas nécessaire de se passer de musique.

 

La musicomètre ou librairie musicale

Il s’agit de commander de la musique selon vos besoins. Ici, producteurs et éditeurs sont rassemblés et la musique est disponible plus rapidement. Les librairies musicales proposent un catalogue de musique d’illustration selon vos besoins (type de musique, instrumentation, durée…). Ils peuvent vous faire parvenir des CD de titres selon vos critères.

Les droits phonographiques sont redevables auprès de ces structures. Les tarifs sont connus d’avance et les autorisations plus faciles et rapides à obtenir.

Travailler avec une librairie musicale ne dispense pas de déclarer les oeuvres auprès de la Sacem et de s’acquitter des droits d’auteur.

www.aprim.info Union des librairies musicales.

Un petit bémol, les titres ne sont pas toujours écoutables facilement sur les sites internet.

 

La musique libre de droit

De nombreux auteurs et compositeurs ont décidés de se passer des services de la Sacem pour la gestion de leurs droits.

Une musique libre de droit est une musique qui n’est pas administrée par une société de gestion de droits d’auteurs.

Cela ne veut pas dire que cette musique sera gratuite. L’ensemble des droits sera gérés différemment, par un tarif au forfait lié à l’utilisation de l’oeuvre. Elle sera distribuée sous une licence plus ou moins permittive. Ce sont les fameuses licences Creative Commons.

Les sites qui proposent de la musique sous licence creative Commons sont nombreux. Les plus connus : Jamendo, Musicrevolution, Freesound et même Vimeo.

Il s’agit bel et bien d’une boutique en ligne de musique : un catalogue de titres disponibles en écoute, un choix de licences d’exploitation et un panier pour gérer ses achats.

Aprés la création d’un compte et le choix de vos morceaux, vous réglez vos licences et recevez le titre par téléchargement accompagné d’un certificat prouvant que vous détenez la licence choisie.

Avantage : la procédure est rapide et les répertoire sont variés. Niveau tarif, selon la licence choisie et le type de projet, vous vous acquitterez de 0 à plusieurs dizaines d’euros par titre pour une vidéo diffusée sur internet.

 

De la musique sur mesure

Et pourquoi pas ne pas demander à un groupe de musique de composer vos morceaux sur mesure. A vous de vous mettre d’accord sur un tarif adapté : forfait, pourcentage sur les ventes. Ne négligez pas la rédaction d’un contrat stipulant tous les cas d’utilisation et de distribution. Cela pour éviter les conflits qui pourraient arriver lorsque votre 100 000 ème DVD sera vendu !

 

  1. JérômeJérôme03-10-2013

    Bonjour,

    je me permets de proposer trois de mes sites de musique libre de droit pour la vidéo.

    Un catalogue de musique libre de droit gratuite:
    http://www.jerome-chauvel.com/

    Un autre très complet de musique libre de droit payante:
    http://www.abydos-musique.fr/

    Enfin, le même en anglais (royalty free music):
    http://www.abydos-music.com/

    Merci

Leave a Reply