Le panoramique parfait

Le pano est fréquement utilisé lorsque le plan large ne suffit plus à montrer l’étendue d’un espace. Ce mouvement sert à balayer l’espace de gauche à droite…ou vice versa ! Comme tout mouvement, son utilisation pose certains problèmes.

Panoramique ou travelling ?

Dans un panoramique, seule la caméra pivote et effectue une rotation plus au moins grande. Le cadreur reste à sa place.

Le travelling est un déplacement du cadreur et sa camera.

Préparer son panoramique

Le pano commence et se termine par un plan fixe. Avant de commencer à tourner, vous devez savoir par quel plan vous allez commencer (relativement facile) et surtout comment vous allez terminer votre panoramique. Déterminez bien ce plan de sortie en vous fixant des repères : Je m’arrête quand le grand sapin sera au bord droit de mon cadre.

Ne commencez votre mouvement trop vite. Attendez quelques secondes sur votre plan de départ avant de pivoter. De même, restez fixe à la fin du panoramique avant d’éteindre votre enregistrement.

Soyez souple et stable

Facile à dire !

Le plus simple reste l’utilisation d’un trépied. Dans ce cas, vérifiez votre « bulle », c’est-à-dire mettre à niveau la caméra. Dévérouillez les frictions horizontales pour que le mouvement soit fluide.

Mais la plupart du temps, pas de trépied dans le sac à dos…Alors le trépied, ce sera vous : vos jambes fixes pour la stabilité et le haut du corps pour le mouvement. Mode d’emploi :

Mettez vous dans l’axe du plan de fin, jambes légèrement écartées et fléchies.

Tenez votre camescope à deux mains en rapprochant les coudes vers votre buste et cadrez votre plan de départ.

C’est tout le haut du corps qui va pivoter lentement. Pendant le mouvement, bloquez votre respiration (attention au panoramique de plus de 2min30…rare, mais fatal dans ce cas là).

Faites une répétition.

Ou même deux. Vous visualiserez ainsi votre plan dans son ensemble et cela vous aidera à déterminer votre plan de fin.

Il vaut mieux perdre 30 seconces à répéter un mouvement plutôt que de le filmer 3 fois.

Attention à la vitesse de votre mouvement. Trop lent, votre plan sera ennuyeux. Trop rapide, il ne permettra pas de montrer toutes les infos de votre plan.

 

Passez maintenant à la pratique ! Testez vous et découvrez les difficultés de chaque type de panos. Alors,  panoramique en montagne ou karting en plan sérré ?

Leave a Reply