ITV : Didier Viodé et l’hyperlapse

ITV Diode

Dans « City in Motion », Didier Viodé filme les rues de quelques villes de l’Est grâce à la technique de l’Hyperlapse. Je lui ait demandé de nous en dire plus sur sa technique de travail.

1/ Quel  matériel utilisez-vous ?

Ma dernière vidéo « CITY IN MOTION » a été réalisée avec un canon 5D Mark2, objectif canon 24-70mm f2.8 L USM  + 75-300mm, un trépied et un intervallomètre.

 

2/ Quelle est la principale difficulté dans la réalisation d’un hyperlapse ? Le contrôle du timelapse, ou le mouvement ?

La principale difficulté dans la réalisation d’un hyperlapse c’est  le contrôle du mouvement. Ce n’est pas évident de maintenir  un cadrage fixe et de respecter la régularité tout en avançant. Le contrôle du temps entre les prises de vue étant automatiquement géré pas un intervallomètre, il suffit de se concentrer sur  son cadrage et le déplacement.

 

3/ Quels sont vos conseils pour garder votre cadre cohérent d’une photo à l’autre ? Notamment lorsque vous réalisez une rotation autour d’un monument.

  • Mes conseils pour garder un cadrage cohérent d’une photo à l’autre :
  • Définir un temps assez large histoire de ne pas se précipiter dans son déplacement.
  • Définir des repères aux sols si possible, de préférence sol plat, exemple repère entre deux pavés.
  • Disposer d’un trépied solide à tête fluide et pas trop lourd, car suivant les distances, c’est vite épuisant.
  • Se concentrer sur son élément ou cadrage principal et faire abstraction de tout ce qui se passe autour de soi.

 

4/ Avec quels modes travaillez-vous (A, M ?) ? Est-ce le même de nuit comme de jour ?

Je travaille toujours en mode manuel, c’est ce qui est conseillé pour réussir un bon time lapse. Evidemment les réglages du jour n’ont rien à voir avec ceux de la nuit.

 

5/ Quelles retouches sont à effectuer en post-prod ? 

En post-prod c’est un régal de travailler et de traiter ses fichiers raw dans adobe lightroom. On a la possibilité de jouer  sur la température, la tonalité, la clarté, l’étalonnage des couleurs etc. Tout dépend de ce qu’on recherche… Une fois toutes les photos stabilisées, elles sont exportées en vidéo HD et montées dans un logiciel vidéo comme adobe pro, after effect permet de stabiliser  les vidéos et de les rendre fluides.

 

6/ Quels seraient les conseils que vous donneriez à une personne souhaitant réaliser un hyperlapse ?

Pour réaliser un bon hyperlase, il faut s’armer de patience et de courage. Prendre son temps sans jamais baisser les bras jusqu’au jour où l’on capte le truc…

 

7/ Votre actualité, prochain tournage ?

En septembre prochain, j’expose mon travail (peinture contemporaine et vidéo) dans la Haute-Saône … En octobre expo collective BD à la cité de l’immigration à Paris. En novembre démarrage de city in motion 2 toujours en France.

 

Merci à Didier pour ses réponses. Son site internet : http://didierviode.com

  1. AA08-27-2013

    Je ne connaissais pas l’hyperlapse ! L’article est bien fait, court et complet à la fois, alors merci pour cette démarche qui me servira sans doute à mes heures perdues ! je partage ! A+

    • RomainRomain08-27-2013

      Merci ! Bons hyperlapses sur Caen !

  2. MikeMike02-18-2014

    Je vais mettre ce site dans mes favoris

Leave a Reply