Le dérushage : triez vos séquences vidéo

Derushage

Quand on a filmé pendant 3 semaines et que l’on revient avec ses 4 cartes SD de 16 Go bien remplies, on se dit que l’on aura de quoi monter (et montrer) de belles séquences vidéos. Mais faut-il conserver ses 7h30 de rush dans leur totalité ? Avez-vous vraiment réussit tous vos plans ? Allez…c’est l’heure du nettoyage de printemps : place au dérushage.

 

Facile de tourner beaucoup

Il est normal de revenir d’un voyage avec une grande quantité d’images. Paysages exceptionnels, décors inhabituels…Le voyageur en prend plein la vue et il est difficile de ne pas faire le plein de souvenirs.

Depuis quelques années, les moyens d’enregistrer de la vidéo de bonne qualité se sont multipliés  Le passage au numérique a été le déclic. Depuis, on ne filme plus uniquement avec une caméra vidéo. Appareils photo, réflexs et téléphones ont complété la gamme.

L’évolution des supports d’enregistrements a également permit d’augmenter les capacités de stockage en baissant les coûts. La k7 miniDV a été un vrai tournant. Aujourd’hui, ce sont les cartes SD qui ont le vent en poupe, permettant par la même, une miniaturisation des systèmes d’enregistrement. Tellement petite, ces cartes, qu’il devient presque trop facile de les perdre !

 

Un premier tri technique : le dérushage

Avant d’envisager de faire un montage vidéo, il va sans doute être nécessaire d’effectuer une première sélection dans vos médias. Sauf bien sûr si 100% de vos plans sont parfaits…

A ce stade là, pas de gros dilemme à faire. Le choix se fera d’un point de vue technique : flou, pas cadré, carrément raté, noir…Voici une petite liste non exhaustive pour votre dérushage :

  • Image flou : il y a flou et flou bien sûr. Mais si les qualités artistiques de votre plan ne vous sautent pas aux yeux en le visualisant…pas de pitié…poubelle.
  • Plan trop instable : ça bouge, ça tangue…si vous avez le mal de mer en regardant les images…poubelle.
  • L’erreur intempestive de type capuchon sur l’objectif. Ca arrive à tout le monde. Mais si vous avez filmez avec, cela veut dire que votre plan n’était pas prêt avant de déclencher…et ça c’est pas bien !
  • L’autre erreur qui arrive, c’est l’enregistrement alors que vous ne pensez pas filmer. Une belle séquence ou vous filmez le fond de votre sacoche…ou vos pieds…Poubelle !
  • Les doublons, triplons, quadruplons…Il arrive de refilmer plusieurs fois la même scène pour être sûre d’avoir quelque chose de bon. Inutile de conserver les 13 essais de plongeon (à moins de l’utiliser d’une façon précisee au montage). Au tournage, un carnet pour noter les bonnes prises peut s’avérer nécessaire.
  • Les panoramas ratés car ne finissant jamais.
  • Les aller-retours du zoom indigestes. Si votre plan n’est pas stable au moins 3 secondes, alors il sera difficilement exploitable.
  • etc… (oui, cette liste est non exhaustive)

 

Un mal nécéssaire : Les 4 bons points du dérushage. 

Avec ce premier nettoyage de printemps, vous pourriez vous apercevoir que vous avez jeté entre un tiers et la moitié de vos images ! Pas de panique ! C’est un mal pour un bien.

  1. Faire de la place sur vos disques durs. Tout garder reviendrait à gâcher de l’espace de stockage. Même si les disques durs sont de plus en plus gros, vous verrez qu’ après 3 ou 4 projets différents, vous vous apercevrez que vos gigas de libres disparaissent trés rapidement.
  2. Lorsque vous visionnerez vos vidéos, même si elles sont à l’état brut, vous ne tomberez pas sur les ratés et les plans inintéressants. Finit d’ouvrir les mauvais fichiers avant de trouver les bonss.
  3. Ce travail de pré-sélection va également vous permettre d’analyser vos images, de reconnaître vos erreurs et donc de progresser pour la prochaine fois.
  4. Pendant le dérushage, notez sur un bloc-note les séquences intéressantes. Elles seront plus facile à retrouver par la suite, que cela soit pour le montage vidéo de votre film, ou tout simplement pour retrouver une séquence à montrer.

 

Si vous doutez encore sur la nécessité réelle de faire cette sélection, demandez-vous si vous aimeriez montrer tous ces plans à votre entourage. Enfin, mettez-vous à leur place !

  1. HaydéHaydé05-15-2013

    Ahaha ton article tombe pile au moment où nous faisons ce travail de Titan ! (enfin Tony)
    Mais que c’est agréable de revoir chaque vidéo même mal faite. On se voit en Asie et on a oublié toutes les conneries qu’on a dite. Donc malgré la longueur du travail, on rigole bien.

    La méthode que nous utilisons actuellement consiste à faire un gros montage vidéo brute pour le montrer à la famille, ce qui nous oblige à faire ce premier jet de dérushage. Puis nous l’utiliserons pour monter des petites vidéos de quelques minutes avec la crème de la crème. Qu’en penses-tu ?

    • RomainRomain05-15-2013

      C’est en effet pas le boulot le plus passionnant à faire et perso cela peut me mettre de mauvaise humeur ! Mais on trouve en effet des bons moments dans les ratés qui peuvent servir par exemple dans un bétisier. Et si jamais on s’aperçoit qu’on a filmé le yeti sans le savoir, tant pis si ça bouge un peu.

      Votre méthode est plutôt bonne (je fais pratiquement pareil !). Un premier bout à bout pour servir de base à un premier montage d’un quinzaine ou vingtaine de minutes. Et c’est aprés qu’on peut faire des vidéos de 2/3 minutes par thèmes par exemple et se faire un best-of bien rythmé. C’est souvent sur ces formats plus court qu’on prends plaisir au montage.
      D’ailleurs, un de mes prochains articles portera sur le fait d’avoir la coupe facile dans ses montages pour ne pas exagérer la durée des vidéos. A mon sens 3 minutes, c’est trés bien, surtout pour internet).

      Combien d’heures de vidéos vous avez ?
      Bon courage !! Et patience !!

      • TonyTony05-16-2013

        Hello Romain.
        C’est encourageant de savoir que je fais pratiquement comme toi pour le dérushage !
        A vue de nez nous devons avoir une bonne trentaine d’heures de vidéos en tout genre. J’en ai classé une petite partie par thème (ex : Interviews, prises de vue spéciales…) mais c’est un peu le bordel pour le reste.

        Sinon tu as raison à 100 % pour le fait de corriger ses erreurs en regardant tout ça. Je m’aperçois que je n’ai pas fait assez de gros plans et que je manque de plans de coupe dans mon stock, et question tangage de l’image j’ai de quoi donner le mal de mer au capitaine Haddock lui même !

        Bref, pour une première, car je suis débutant, ce n’est pas trop mal mais ce dérushage m’a fait voir à quel point j’ai des tonnes de choses à apprendre. Alors continue à nous de bons articles bien pratiques steup ! Je les lirai avec attention.
        D’ailleurs si à l’occasion tu as des conseils à donner sur comment réussir ses transitions je serai particulièrement intéressé. qui sait ? Dans un prochain article peut-être ? :)

        A+

        • RomainRomain05-16-2013

          Ah oui, c’est du boulot ! 30h d’un coup, il y a de quoi passer quelques bonnes nuits blanches ! Merci pour retour trés sympa, on va tâcher de continuer.
          Pour les transitions, c’est une bonne idée. J’y avais pensé et ça va venir ! En attendant, je peux te conseiller le trés bon article sur ce sujet de Tania : http://www.lesbonnesresolutions.fr/soigner-ses-transitions-videos/
          Explications et exemples à l’appui…Faudra que je soit inspiré pour compléter tout ça !

          A+
          On attend les premieres images de l’Asie !

Leave a Reply