Composition de cadre : Filmez plein pot !

Pleincadre01

Faites entrer vos spectateurs en plein dans vos cadres jusqu’à en perdre leurs repères. Jouez la carte de la composition artistique et pour une fois…zoomez !

Une composition de cadre sans repères

Dans notre panel de valeurs de plan, nous avons les plans larges et plans d’ensemble qui permettent de bien situer l’action et ses intervenants dans l’environnement. Le but étant de situer tous ces éléments les uns par rapports au autres, ainsi que leur position dans l’espace.

Puis en resserrant notre cadre, on se recentre sur une action, un figurant, un geste. On isole. Ces plans sont descriptifs et permettent de documenter une action.

En allant plus loin et en supprimant tout repère à l’environnement, on donne à nos plans vidéos une approche photographique, picturale.

Jouez l’abstrait

En zoomant (et/ou se rapprochant), on entre dans notre sujet et on se focalise sur ses formes et ses couleurs.

pleincadre04Un sujet clairement identifié dans un cadre plus large devient abstrait. Il n’existe plus par rapport à son environnement.

Le cadre se focalise sur une composition plus que sur la description d’un environnement. Ce sont les formes, les couleurs, les textures qui comptent. L’important est de l’ordre de l’esthétique.

Il faudra donc faire abstraction de tout environnement dans le cadre et d’effacer les limites.

 

composition cadre - 02Ce plan sur ces barques par exemple ne va pas assez loin. On note les rochers en arrière-plans, les bateaux sont clairement identifiés dés le premier coup d’œil.

En poussant sa composition un peu plus loin, on aurait pu rentrer un peu plus dans l’image pour mettre en valeur les textures de bois abîmés, les lignes horizontales, les couleurs. Tant pis si on ne sait pas si on est sur un port. Quelques pistes peuvent nous orienter : le nom du bateau, les rames, le bois… Mais la réponse pourra venir plus tard (ou on l’a déjà montré un peu avant).

Et rien n’oblige à ce que notre plan reste figé : mouvements d’ombre et de lumières, vent, ondulation. L’outil reste la vidéo avec sa richesse de mouvement et sonore.

 

Perdre la notion d’échelle

Composition cadre - plein cadreOn va jouer avec l’ordre de grandeur. Est-on devant des formations rocheuses de plusieurs dizaines de mètres ou quelques aspérités pas plus hautes que notre main ? Cette forêt fait elle un hectare ou couvre t-elle toute une vallée ?

Sans repère, difficile d’apporter une réponse clair et définie. Il s’agit presque d’un jeu.

Pourquoi ne pas commencer ses séquences par ses plans sans repère pour déboussoler notre téléspectateur, lui donner une fausse piste et le surprendre par la suite ?

Ces compositions plein cadre sont souvent des réflexes en photo. Mais pourquoi ne pas les appliquer en vidéo ? Ces plans existeront bien individuellement avec leur force esthétique,mais trouveront également leur place dans un montage les situant dans un environnement. Ils auront alors également une valeur descriptive, pour le bonheur des yeux !

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply