Mon bilan matériel vidéo après un voyage autour du monde

Materiel Video 1

De retour après un voyage d’un an autour du monde, voici le moment de faire un petit bilan du matériel vidéo emporté lors de ce périple.

Avant de partir, le choix du matériel avait été assez difficile. Ce fut d’ailleurs le sujet d’un article avant le départ. Que mettre dans son sac ? Quel sac d’ailleurs ? Comment ne pas trop se charger ? Comment ne pas trop alourdir l’addition non plus ?

De retour en France, après des heures de voyage filmées et une demi-douzaines de cartes postales vidéos montées sur la route, il est temps de faire un petit bilan de ce matériel vidéo emporté pour ce tour du monde.

La caméra Sony NEX 7

 

Sony Nex7 en voyage

Ce fut donc une Sony NEX 7 qui fut l’heureuse élue pour filmer notre voyage. Compacte, ses atouts résident dans son encombrement minimal et son petit poids sans sacrifier l’image et les réglages.

Le bilan est trés positif même si j’en viens à regretter ses lacunes en monitoring audio. En effet, pas de prise casque ni de vu-mètre sur l’écran…Dommage.

Point de vigilance également inhérent aux hybrides : la stabilisation. Sans objectif stabilisé, attention aux tremblements !

Nous sommes partit également avec un NEX 3 qui devait faire les photos, mais qui a vite été rangé au fond du sac. On s’est vite rendu compte que l’on ne voulait pas se promener tout les deux derrière une caméra. C’est donc la NEX 7 qui a fait les photos et qui est passé de mains en mains selon l’inspiration de chacun.

J’avais fait le plein de batteries, pas moins de 5 au total. Il fallait prévoir les périodes sans électricité (2 semaines en Mongolie chez l’habitant, ou encore le trek de l’Annapurna). Au final, 3 batteries auraient suffit en gérant bien les recharges, mais on est jamais à l’abri d’une panne ou d’une perte.

Pour les cartes SD, 3 de grosses capacités suffisent. Une dans l’appareil et les autre en recours. Les images étaient vidées sur disques durs régulièrement. Au final, 2 cartes auraient suffi.

 

Les objectifs

Le choix ne fut pas facile. Pour la NEX 7, j’avais fait avec ce que je disposais. Un vieux 50 mm, un 24mm et un 30mm.

Objectif50mm

Le vieux 50mm Cosinon qui a servit de manière anecdotique mais bien plus agréable à utiliser que le zoom.

Au final, j’ai beaucoup aimé filmer avec le 24 mm qui est ici l’équivalent d’un 36. Mais à l’usure, je suis vite revenu au petit zoom 18-50 du Nex 3. C’est le côté pratique qui m’a convaincu. En rando pour la journée, je n’ai pas voulu me charger avec 2 objectifs. J’ai essayé sans être entièrement satisfait. Sans doute qu’avec de meilleurs cailloux, ils auraient fait la différence face au 18-50. Ponctuellement, je n’emmenais que le 24 mm pour des petites sorties. Mais à la longue, c’est le zoom qui a gagné sa place sur le Nex 7.

 

La GoPro Hero 3 Black Edition

C’est devenu la meilleure amie de tous les voyageurs ! Combien de GoPro sur perche nous avons croisé tout au long de cette année !! Et c’est vrai qu’elle m’a permit de faire de jolis plans dynamiques et de filmer dans les eaux des îles Cook. Je l’ai également utilisée pour faire quelques timelapses.

Un seul regret : le manque d’un écran qui aurait permis de faciliter le cadrage et de sauver plus d’un plan ! A envisager lors de l’achat de la Hero 4 !

La perche reste l’accessoire numéro 1 pour allonger le bras et réaliser des selfies à 360°, etc…

Par contre, il faut arrêter de filmer avec votre GoPro comme si c’était un caméscope « normal » ! La GoPro est faite pour filmer à un mètre maximum, pas un oiseau dans le ciel…

3 batteries emportées pour le voyage dont 2 qui étaient génériques. Il faut bien ça !

Malheureusement, ma petite gopro n’est pas rentrée à la maison. Un timelapse au lever du soleil sur l’île de Pâques, un peu trop de confiance de ma part, et un visiteur pas trop regardant sur les notions d’honnêteté…Une leçon de plus apprise…

 

Le PC Asus 13″ et le disque dur

Le PC Asus 13 pouces

Je souhaitais réaliser des montages même simple pendant le voyage pour pouvoir réaliser les cartes postales vidéos. Il fallait donc un pc portable assez puissant. Je me suis tourné vers un modèle Asus ultrabook, i5 avec 4Go de RAM. 1 kilo environ. Pas trop de problème pour les montages en HD, même si tout n’était pas fluide. Mais le job était fait.

Pour le format 13″, c’est confort justement pour travailler ses vidéos. Mais cela prend un minimum de place. Surtout qu’il faut prendre la prise secteur (question : pourquoi fait-on des adaptateurs secteurs énormes quand on vend un pc léger de 10 mm d’épaisseur ?)

A ne pas oublier : une mini souris pour plus de confort  !

A ne pas oublier : une mini souris pour plus de confort !

Le fait d’emmener du matériel implique d’être trés vigilant sur ses sacs ! Ne pas en prendre libère forcément un peu la tête. si l’option montage vidéo n’avait pas été choisi, nous aurions sans doute emporté une tablette ou un mini pc pour profiter d’un clavier.

Nous avons fait le choix d’emporter 2 disques durs de 750Go chacun pour faire des copies des photos et des vidéos. Les 2 disques durs étaient pratiquement jumeaux et étaient chacun séparément dans nos sacs respectifs. Ils ont fait le boulot, rien à redire.

 

Le tripod Gorillapod

Petit et léger, il est fait pour être accroché un peu n’importe où. En pratique, j’ai toujours eu un peu de jeu dans sa fixation. Pas de problème sur un support fixe mais dés que l’on est mobile, on a quelques tremblements supplémentaires. J’ai également trouvé le pas de vis un peu souple à la longue mais il faut dire qu’il a été souvent mis à l’épreuve. Et  côté robustesse, peu mieux faire… Les petites rotules qui composent le pied se sont parfois désolidarisées après quelques contorsions. Cela aurait pu se traduire par une chute de l’appareil…

Le Gorillapod a été impeccable comme trépied et parfois utilisé comme perche ou comme steadycam. Mais à la longue, il souffre d’un manque de robustesse.

 

Le sac Crumpler

Sac-CrumplerJ’ai choisi ce sac car il n’était pas trop gros, pouvait stocker le pc 13″ et avait un compartiment réservé au matériel photo. Et après un an de vadrouille, le sac est comme neuf ! C’est impressionnant ! Je m’en suis servit littéralement comme de sac à dos quotidien, en l’emmenant même sur les trekkings. La partie matériel en bas, et les vêtement au-dessus. Cela implique de faire des choix car le sac n’est pas énorme, mais c’est concluant.

Le seul bémol est qu’il n’était pas trés confortable surtout avec le pc dedans. Des sangles un peu plus large et un dos plus rembourré aurait été vraiement apprécié. Mais on ne peut pas tout avoir !

Une autre solution aurait été de prendre un sac à dos de base, confort et solide, et de customiser l’intérieur pour y ranger son matériel et le protéger. L’avantage : un sac passe-partout qui ne dit pas qu’il contient 2000€ de matériel !

 

L’accessoire dernière minute acheté 2 jours avant de partit : le filtre ND

Il s’agit d’un filtre gris neutre Hoya  NDx8 qui diminue la quantité de lumière entrant dans l’objectif. C’est indispensable en cas de forte luminosité. Il a rendu de bon service notamment dans les Annapurnas avec la neige en plein soleil.

  1. SarahSarah12-16-2015

    Super article, merci pour ce retour. Je prépare mon voyage de plusieurs mois en vidéo et ton article m’aide bien. J’hésite à investir dans une Sony NEX 7, j’en ai entendu beaucoup de bien, permet-elle d’ajouter un micro externe ? Et si oui, lequel choirais-tu ? L’objectif de base est-il correct ? Et peut on utiliser la caméra facilement même en étant presque un débutant ?

    J’avais aussi pensé au tripod Gorillapod mais ton retour me refroidis un peu, que prendrais-tu aujourd’hui si c’était à refaire ?

    Merci beaucoup en tout cas, je fonce voir ces cartes postale voir les résultats 🙂

    • RomainRomain12-30-2015

      Salut Sarah,

      L’avantage du Nex7 c’est qu’il va pourvoir se trouver pas trop cher d’occaz désormais et il fait le boulot. L’objectif de base le 18-55 est trés correct. Il est léger et petit donc l’ensemble est parfait si tu souhaite quelque chose de trés peu encombrant. Côté micro, j’ avais le micro SST1 qui se rajoute au Sony…Mieux que le micro intégré. Le pb avec le sony nex c’est qu’il n’y a pas de prise casque ni de monitoring audio. Donc si la pile de ton micro est HS ou s’il est mal branché, tu n’auras pas de son, et tu ne le sauras qu’en regardant tes images…
      Pour l’utilisation, je ne trouve pas cela inabordable. Quelques tests à la maison avec un peu de pratique…Tu as le mode le mode Manuel bien sûr, mais tu retrouves aussi les mode P, S et tout Auto.
      Côté Reflex, il y a aussi le choix. Un 7D d’occasion ou même un modèle plus simple qui enregistre en FullHD. L’ajout d’un micro va apporter un vrai plus si tu décides de capter musiques, bruits et sons. Un micro Rode par exemple ou sennheiser (à +ou- 150€).
      Pour conclure, je chercherais un modele avec un mode video fullHD, une prise casque et entrée micro (si tu souhaites investir dans un micro). C’est l’utilisation que tu en feras qui feras la différence.

      Pour le Gorillapod, je m’en suis surtout servi pour faire des timelapses avec la GoPro. Il est léger et pratique donc transportable. C’est bien pour faire des autoportraits. Idem pour faire ses vidéos stables en sachant qu’il faudra le poser sur un mur car il est petit. En tout cas, c’est une excellente habitude que de filmer avec un trepied !

      Bon grillage de neurones dans tes choix vidéo ! Et n’oublie pas que tu trouveras toujours comment bien utiliser ton matos !

      • SarahSarah01-03-2016

        Merci beaucoup pour cette réponse vraiment complète. Je m’en vais griller mes neurones 🙂

Leave a Reply