10 conseils pour se filmer (partie 1)

Illustration : celia bornas de lafamilleolives.com

Faire une annonce, expliquer où vous êtes, jouer une démo de guitare… Il y a de multiples occasions pour se filmer, en voyage ou chez soi. Mais une fois le rouge lancé, difficile de contrôler quoi que ce soit. Mieux vaut donc prévoir quelques réglages avant de commencer.

Voici 10 conseils qui vous aideront à vous filmer alors que vous êtes seul.

L’important : vous et votre message. Le piège : une vidéo de mauvaise qualité

Poser un caméscope et appuyer sur un bouton n’est pas vraiment très complexe. Mais pouvoir disposer d’une vidéo de bonne qualité, agréable à regarder n’est pas insurmontable. Le mode tout automatique est une solution, mais n’est parfois pas suffisant. Plus l’image sera qualitative et plus le contenu de votre vidéo sera entendu.  Le but : minimiser les défauts de forme, pour se concentrer sur le fond.

L’idée ici n’est pas de réaliser une création artistique, mais d’avoir des éléments pour que le tournage et son installation ne soit pas un frein à vos envies.

 

En pratique, les 5 premiers conseils pour se filmer soit même.

Fixons les conditions de notre tournage. La caméra est sur trépied, et l’on fait face à elle. Assis ou debout, on ne bougera pas de notre position de départ (on a le droit pour les bras quand même, mais pas de grand aller-retour au fond de la pièce).
1-La caméra sur un trépied
Installez la caméra sur son tripod à la bonne hauteur et vérifier sa « bulle » (Sa base doit être parallèle au sol). La hauteur de caméra, tout comme le cadre sont à fixer selon l’objet de la vidéo. Pour un message vidéo, la caméra devra être à hauteur des yeux avec un plan rapproché (poitrine ou taille). Pour l’enregistrement d’une cession de guitare, il faudra viser à hauteur de l’instrument ou légèrement au-dessus.


2-Attention aux contre-jour

Le mieux est de s’installer dans un endroit fermé, à l’abri de la lumière et de l’humidité (ne pas tout prendre au pied de la lettre svp…). Recherchez plutôt un endroit éclairé de façon homogène. Fuyez les fenêtres (surtout par grand temps ensoleillé) et tout ce qui créera un méchant contre-jour.

illustration de celia bornas, lafamilleolives.com

Illustration : Celia www.lafamilleolives.com

3-Soignez votre cadre…
Il manquerait plus que vous soyez hors-cadre (sauf effet prévu !)
Si cela est possible, retournez l’écran de la caméra. Sinon, il faut ruser. Le mieux : Branchez un retour moniteur (votre TV, l’ordinateur…). Sinon, système D, un miroir correctement positionné. Pas très pratique cela dit…Autrement, faites des tests photo en prenant des repères. Mettez des bouts de scotch au sol pour marquer votre positionnement.

4…et votre arrière-plan
Évitez tant que possible de vous coller devant un mur blanc. Laissez de la distance entre vous et votre arrière-plan pour ne pas avoir une image trop plate. Avoir un fond trop présent et uniforme peut avoir des répercussions sur la colorimétrie et la mise au point (surtout si vous filmez en automatique). Privilégiez un fond harmonieux avec pourquoi pas quelques éléments colorés. Pas de couleurs trop criardes qui attireraient l’attention.

5-La balance des blancs
Il existe plusieurs presets de balance : soleil, ombre, lumière néon…Testez-les et comparez avec la balance automatique. Dans l’idéal, faites-la votre manuellement et choisissez le rendu qui vous plaît le plus.

 

Un bon début. Découvrez ici les 5 conseils suivants avant d’enregistrer votre message vidéo.

 

Les illustrations de cet article sont la création de Cèlia, et font partie d’une collection trés sympa : La famille Olives.

 

Leave a Reply